Archive

Archive for janvier 2012

#4 Cru

À midi moins le quart, c’est l’heure du lupanar. Je marche en long et en large sur les quais (si peu pourvues de bittes d’amarrage – les marins me manquent) de Bordeaux, la Belle Alanguie, puisqu’un ravalement de façade touche Saint-Michou ; on épile la Flèche. Un godemiché géant fait vibrer ses rails, les voitures font lentement leur choix. Des vieux en mal d’amour s’offrent une heure d’attention, ou des types se font dégorger le poireau – la finalité reste la même.

Mes passes faites, je rentre chez moi quand je me fais siffler. Je suis fatiguée ; je lui brandis un doigt.

Publicités
Catégories :Exercices de style

Rien de nouveau sous le soleil.

Les textes rangés sous la catégorie Exercices de style, empruntée à Queneau, sont une forme de repos de l’esprit, pendant que je continue l’écriture du roman. Évidemment, j’en rajouterai quand je pourrais. J’en prévois, allez, une cinquantaine au minimum, et pas forcément reprise du patron de Queneau.

À propos du roman, après un mois et demi à souffrir de diverses douleurs, particulièrement dentaires, je m’y suis replongé. Sur les huit chapitres prévus, deux sont terminés pour ce qui concerne le premier jet, la moitié à peu près du troisième chapitre est rédigé. Quand je lis que le dernier volume de la Roue du Temps est composé d’environ 350 000 mots (oui, mots, pas caractères), et que j’en suis à 20 000 mots à tout casser, je n’ose même pas imaginer le tas de papier qu’il me faudrait écrire pour atteindre ce résultat. Bien sûr, comparer un treizième et dernier tome d’un cycle et mon petit roman unique est un non-sens. D’autant que je suis adepte du concis, du précis, de l’équivoque et n’ai pas cherché à développer un monde.

Et moi qui pensais le terminer fin novembre… Vu ce que j’y ai prévu, j’en ai pour une année. Si j’ai fini le sixième pour fin juin, ça sera inespéré.

Allez, bonne année !

Catégories :Non classé

#3 Un mot aller-retour

En doigts fin mes de avec matinée, enlève je l’fais je. Mon visage marché du sur travers les en quais cheveu de long Bordeaux, un puisque reçois des je, travaux rue autour la de dans la quand Flèche, moi place chez Saint-Michel retourne l’je, y faites a courses déplacé. Mes entre fois la une ligne.

De frais tramway légumes et et l’fruits autoroute, de une marchands foule les de et tous brocanteurs horizons les assaille.

Catégories :Exercices de style