Accueil > Bordeaux > Écrits erratiques

Écrits erratiques

« Prises de note » en colloque, aujourd’hui.

Le clochard céleste s’excite, évoque le Pont d’Arcole. Il ne s’arrête jamais. Jamais.

On rigole sur la comparaison de la qualité du saucisson de Madrid avec celle du sauciflard de Saragosse.

La souffrance du manque d’illustrations de Goya fut quasi insurmontable.

La notion de famille chez le peintre, avec le petit-fils Mariano, est déterminante dans la vie de l’artiste.

Elle s’égosille en blablas cynégétiques royaux, en parallèle de la physionomie époustouflante de la reine et l’ingratitude génétique et physique de Charles le Troisième.

Fascination de l’exécuté en pleine lumière, alors que la biographie demande un débat qui s’annonce inepte.

Les cadavres héroïques de l’horreur, ou les cadavres horribles de l’héroïsme ?

L’Axe du Mal des axes de réflexion : famille, amis, opportunisme.

Fluidité de la correspondance par l’intermédiaire de la lumière indirecte.

L’ecclésiastique éclairé par la lumière de Dieu… suivi de pointillés intellectuels.

Fils d’un maître doreur pour un colloque horrible.

Nous l’aimons, ce bonhomme de Goya. Sacré Bordelais !

Publicités
Catégories :Bordeaux
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :