L’humour est une fête de l’intelligence ; l’amour est une force de l’habitude ; la mort est une farce de l’éloignement. [La misère est une faute de l’humanité.]

Les grains de sable se frictionnent pour apporter leur chaleur au monde.

Il est ainsi que s’entend par le grondement et le craquement la voix de l’éclair ; sublime brute.

Publicités
Catégories :Philo de comptoir
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :