Accueil > Poèmes ? > XIII – Le miroir de l’âme

XIII – Le miroir de l’âme

N’ayant pour seul reflet
Que le cours de ses pensées,
Lui, le Chevalier, devra décider
Au nom du monde et de sa destinée.
Un choix est lourd de conséquences,
De n’importe quelle taille et apparence,
Frôlant le courage ou la démence.
Se dérober ne sert à rien,
Sans le Mal, il n’existe pas de Bien,
Attendre, car tout vient à point.
Dès le commencement, il comprendra
Que le plus décisif des combats
Se livre au fin fond de soi.

Publicités
Catégories :Poèmes ?
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :