Accueil > Poèmes ? > XI – Terre

XI – Terre

Des montagnes les plus hautes
Aux crevasses les plus profondes,
Modeste dans ton omniprésence.
L’humilité est ta valeur,
Brune est ta couleur,
Matrice tranquille dans sa fermeté.
De tes entrailles ressortent les sources,
Les métaux, les minerais : la fertilité.
Ton incommensurable force refoulée
Évolue par soubresauts et tremblements.
Retournant à la poussière,
Recevant à nouveau les germes
Et ainsi renaître dans la gaieté.

Publicités
Catégories :Poèmes ?
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :