_Chaque année c’est la même rengaine, il y a une période où il fait trop chaud. Le temps orageux, les mouches qui volent, la fatigue qui s’accumule…
_Il va falloir que je m’accroche jusque fin août à bosser en usine. Me lever à 5 heures sera (est) un véritable supplice. Il est vrai que je pourrai voir quelques matchs du Mondial, mais je serai tellement exténué… A ce propos, j’atténue mon intérêt pour le football après ce Mondial. Je ne suivrai plus que la Ligue des Champions avec Lyon, l’Euro et la Coupe du monde.
_La seule chose (c’est bien la seule chose d’ailleurs) qui fait que je m’accroche est de savoir que des sous rentrent sur mon compte chaque jour ouvré. Je vais ENFIN pouvoir me prendre un ordinateur. Dès la première fiche de salaire dans les mains, je m’en prends un. Mon cadeau d’anniversaire, en somme (même si je me suis déjà pris trois énormes bouquins qui à eux trois rassemblent près de 3300 pages ! o_O).

_Et puis vous verriez le niveau à l’usine… J’espère ne jamais devenir ainsi. Six protagonistes principaux : le Toulouzingue (c’est le chef d’équipe), Raymond alias Oahoa (pour « ouais ouais » ; un vieux ressemblant à Bourvil avec des yeux d’halluciné), Petit-Pow (je le surnomme comme ça depuis qu’il a parlé légumes avec Raymond), Gaël (celui qui bosse le plus en ma compagnie sur les lignes), Jacky (vieux pervers faisant la critique des films de charme passés la veille sur le satellite), Sylvain (un mec qui peut rester immobile les mains dans le dos pendant des heures).

_Ce qui suit se passe la semaine dernière.
_Jeudi, G. arrive en retard, et nous annonce que sa femme l’a quitté, avec en message d’adieu un superbe SMS contenant « Je me barre ». Bon, déjà, sans explication sur la fuite, c’est difficile à comprendre.
_Vendredi, il débarque passablement énervé, et déclare que sa femme est à Perpignan avec son amant et qu’elle le trompait depuis février. Moi je suis un peu indigné, mais les autres sont extraordinairement outrés.
_Petit-Pow se démarque avec un « Changement de pâturages, les veaux sont contents ». Appréciez…
_La pause arrive à point nommé, G. s’est énervé sur les machines tout l’après-midi (elles le lui rendaient bien, explosant tous les quarts d’heure des sacs de viande). Il dit qu’hier soir sa femme avait des remords et que l’autre ne voulait plus d’elle, mais que ce matin c’était de retour l’idylle parfaite, là-bas dans le Sud. Raymond, célibataire endurci, s’exclame : « C’est vraiment les femmes qui mentent le plus, y’a pas à dire. » Il fut de loin le plus estomaqué par cette affaire.
_Nouveau feu d’artifice, G. dit : « Et en plus, elle m’envoie un SMS où elle dit qu’le mec fait de plus de choses que moi au pieu et mieux que moi. »
_Tollé général. Heureusement que je mâchais un morceau de sandwich, parce que j’aurais ri aux éclats devant leur réaction ! Ah les mecs, dès qu’on touche à leur virilité…
_Petit-Pow rajoute une couche : « Mow, si ma femme me faisait ça, même pas la peine qu’elle remette les pieds à la maison. J’lui démolis le portrait, clair et net ! »
_G. : « Ah mais, elle revient pas ! Moi je change la serrure. Et puis pareil, j’lui pète sa gueule. »
_Petit-Pow : « J’ai un cousin, une fois l’est rentré chez lui et il a trouvé sa femme au plumard avec un autre. L’est descendu dans sa cuisine, a pris une poêle, et vlan ! Un coup dans la gueule de chacun ! Ensuite il a pris les affaires de sa femme, les a balancés dehors et il a mis le feu. »
_G. : « Toute façon, samedi j’me prends une cuite avec mes collègues et je pars choper à Laz. »
_Petit-Pow : « C’est clair. Celui qu’arrive pas à choper à Laz est vraiment un nul. »
_G. : « C’est clair. Et puis j’la ramène chez moi et je fais mousser le créateur. Et le lendemain, basta. »
_Le tableau ne serait pas complet en se sachant pas qu’ils sont mariés depuis janvier 2005, qu’elle en est à son deuxième mariage, et qu’elle a 22 ans… Attendez-vous à d’autres anecdotes dans ce style-là, il va en pleuvoir…

Publicités
Catégories :L'usine
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :