Archive

Archive for mai 2005

Hum, j’hésite… :-/

Wow, ça fait un bout de temps que je n’ai tapoté (de mes doigts fabuleusement disgracieux) un p’tit quelque chose sur ce journal… Bon allez, j’me rattrape !
Désolé pour ceux qui ont tenté de me joindre sur mon portable ces deux dernières semaines. D’une je l’avais éteint (normal), de deux j’étais parti pendant huit jours avec une bande de copains fantastiques. Même si je l’avoue sans me forcer, j’étais quelque peu désagréable à certains moments. Sachez tout de même que malgré les apparences, j’ai passé une semaine sensass, qu’elle m’a procuré un bien fou (mis à part le rhume) au-delà de ce que vous pouvez imaginer à ma place.
J’avais terriblement besoin d’une cassure. Je ne cache pas que c’était par instant difficile à supporter.
J’ai une force en moi. Je la sens grandir. Je sens qu’elle a un besoin quasi absolu de s’exprimer, comme jamais. Je la sens prête à exploser. C’est elle qui guide mes pas. Tout provient de cette énergie.
Petit à petit je me construis. Je sais que je m’assemble.
Prête à exploser, mais elle n’éclate jamais vraiment au grand jour. Ce n’est pas de la vanité. C’est une force tranquille, pour reprendre un slogan présidentiel.
Je me sens devenir moi, Yohann. Mes idées, mes concepts, mes fondamentaux se rassemblent, tels une Réunion.
Bien sûr, ça met du temps.
J’aurais pu me détruire avant. Je ne l’ai pas fait, finalement ça n’en valait pas la peine. Je me suis dit qu’un jour, si je devais disparaître, que cela soit au moins après avoir conquis la majeure conscience de mon être.
Que je me comprenne, enfin.
Mais pas que je me suffise. Vous comprenez ?

J’ai fini d’hésiter.
🙂
Du moins là, maintenant.
Je sais ce qu’il me reste à faire. J’aurais probablement dû le faire avant. Je n’ai fait que le prolonger alors que sa valeur déclinait et que je commençais à vouloir inconsciemment m’en débarrasser.
C’est bête mais c’est ainsi. Ce fut une belle histoire, cher journal, crois bien que tu seras une partie intégrante de mon passé jusqu’à la fin. J’ai passé de drôles de moments à tes côtés, alors que tu subissais mes réflexions mièvres et sans intérêt aucun. Sauf celui, quelque part, de me soulager.
Un peu plus de deux années. Je suis content. Je vais avoir un vide à mes côtés, mais le vide ne finit-il pas par se remplir de nouveau ?
🙂

A bientôt !

SEE YOU SPACE COWBOY.

Publicités
Catégories :Non classé

Il fallait que j’écrive quelque chose dans mon journal alors que j’étais encore « chaud » ! Hahaha ! Vous verriez de quelle manière je gribouille… 🙂

Journée plutôt tranquille aujourd’hui. Faisait beau, la semelle pâtissière du samedi midi toujours aussi écœurante, bref, avec en plus, cette finale de cette Coupe de la Ligue de daube qui se profilait à l’horizon, ce samedi allait se clôturer d’une envie de se tirer une balle dans la tête ! Quand soudain, une remarque de ma mère sortait ma flemme de son trou (à moins que ce ne soit l’inverse) et me faisait rappeler cette fantastiquement mirobolante fête de Plug’ saupoudrée d’une smallite (mix de small et hobbit, huhuhu) fête foraine pitoyable.

J’appelais mon pote Co et les autres nous rejoignaient (avec ou sans ent, that is the question). Ma plus forte (et secrète) motivation et surtout espoir fut de voir L., que ce soit à la fête foraine ou bien au bal à la salle socio. Je fus déçu…, mais quelque part je m’y attendais car il est vrai que je ne l’avais jamais vu auparavant, bien qu’elle eut fréquenté l’école publique de Plug’ !

Je crois que je n’ai jamais eu autant la honte d’être à proximité des auto-tamponneuses que ce soir-là. Le ridicule n’a pas l’habitude de tuer, pourtant un instant j’ai cru y succomber… Je me suis carapaté à la salle socio avec Jacky, où je rencontrais une connaissance du taïso. Bonne occasion de demander les photos numériques prises au restaurant, en particulier certaines !

Bref, j’ai fini ma soirée au rosé, à me proclamer « roi du rond-point de la salle socio de Plug’ « , et cerise sur le gâteau, à me faire griller par ma grand-mère (elle était au bal).

C’était :

« Un samedi de chiottes à Plug’ »

(N’oubliez pas le guide, merci, merci…)

Catégories :Non classé