Il est si aisé de nos jours de plonger dans la facilité. L’environnement dans lequel nous vivons est tellement propice à des excès que j’en ai la nausée.
Je commence à comprendre la détresse des sociétés humaines. Oh ! pas grand-chose, mais un discernement assez grossier pour me montrer la voie pour le reste. J’apprécie l’ironie des bals masqués, car ils permettent de nous dissimuler derrière une matérialisation de nos propres masques psychiques. C’est un effacement inconscient de notre inconscient.
Mon récent séjour à l’hôpital m’a permis d’observer (presque à mes dépends) le même phénomène. Je ne souhaite pas m’épancher là-dessus, ce serait une attitude incorrecte.
Comprenez-vous ce que je dis ?
Ce n’est pas que moi non plus je ne sombre dans cette folie aseptisée, mais que tout autour de nous le climat social n’empêche autre chose que la dégradation des moeurs et des points qui font de chaque individu ce qu’il est en réalité, et non ce qu’il doit faire paraître aux yeux d’autrui.
Est-ce une course contre-la-montre ? J’en ai bien peur.
Croyez-vous que montrer l’ensemble de vos qualités fait de vous une personne admirable ? Non. Vous ne serez qu’un ramassis de merdes informatives, de pensées butées et bancales, pseudo-fragment de ce qu’une personne devrait être pour acquérir un semblant d’essence propre.
(Puis, j’avais pensé un moment évoqué comme exemples la télévision et les autobiographies de « personnalités », mais ça me répugne et révulse à un point que je me le refuse.)

Cet article n’a ni queue ni tête, et je m’en réjouis.

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :