Archive

Archive for janvier 2005

Le Pâté Hénaff – Les Glochos

Dedans le Finistère
Un cousin d’Astérix
Un jour a découvert
Mieux qu’une potion magique
Depuis 1907
Une recette qui décoiffe
C’est à la bonne franquette
Que tu manges du pâté Hénaff

Il est bien protégé
Dans une belle petite boîte ronde
Tu peux pas te tromper
C’est bien la seule au monde
Avec ses belles couleurs
Et pis son orthographe
Tu peux pas faire d’erreur
C’est le fameux pâté Hénaff

Quand tu partais soldat
Au service militaire
Au fond de ton barda
C’tait pas réglementaire
Tant pis pour l’règlement
Mais y fallait faire gaffe
Des fois qu’ton adjudant
Y piquerait ton pâté Hénaff

Si tu ouvres une boîte
Bien loin de ta campagne
Même les yeux bandés
Tu sens bien la Bretagne
Et t’auras pas besoin
D’être un grand géographe
Parc’que cette bonne odeur-là
C’est sur’ment du pâté Hénaff

Si un jour à Paris
Dedans une réception
Un serveur malpoli
Te refile d’la contrefaçon
Y faut pas hésiter
Tu lui fous une grosse baffe
Y faut pas plaisanter
Avec le pâté Hénaff

Depuis très longtemps
Nous aut’ les Bretons
On sait comment faire
Avec nos cochons
Et si qu’on nous traite
Qu’on est des boit-sans-soif
C’est qu’y sont jaloux
De not’ pâté Hénaff

Quand je s’rai p’us d’ce monde
Que j’aurais plus la dalle
Je veux qu’on inscrive
Dessus ma pierre tombale
Juste ces quelques mots
Pour mon épitaphe
C’était un connaisseur
Dessus le pâté Hénaff.

© Les Glochos, la société de Pouldreuzic Hénaff qui a permis à ce groupe de composer cette chanson. Bah non, ce n’est pas de moi.
Ah ! Et, au fait, j’n’aime pas le pâté Hénaff. Comment ça je rate quelque chose ? Y’en a qui disent ça ? Eh bien, à ceci je rwépondrwai cela : hey, vous, j’me dépatouille déjà assez avec ma propre viande !
Et toc ! 😉

Catégories :Paroles de chansons

Exceptionnel ce que la sonde Huygens nous a rapporté sur Terre. Photos, sons, données diverses et variées sur ce monde lointain. C’est le plus lointain objet qu’un homme ait envoyé se poser.

A vrai dire, j’y réfléchis. Je l’ai peut-être déjà dit, mais si j’avais continué dans la voie scientifique, je me serais probablement lancé dans les étoiles. Oui, cela ne fait même aucun doute. Comme j’aime être dans la Lune, je ne vois pas ce qui m’aurait empêché d’aller plus loin ! 🙂

Ah walhalla !

Hier soir j’ai été à une soirée sympathique pour les 40 ans de ma tante. Comme d’hab, j’ai rédigé un p’tit truc sur la carte d’anniversaire. A ma manière, cela s’entend. A la fin il y avait une sorte de concours improvisé de gobage de marshmallows (l’orthographe… m’en fouts), puis il fallait les avaler ! Un mec en avala 7 en une seule bouchée ! Trop gore. Le truc après, c’est qu’une dame lança : « Et maintenant, le neveu !! » J’ai pas compris tout de suite qu’on s’adressait à moi, mais quand j’ai vu tout les regards sur moi… « M***e ! » ai-je pensé. Bon allez, amenez-moi l’écuelle à guimauve !… Arrivé à 7, ils étaient tout joyeux ! Quand j’ai placé un huitième, ils étaient bouche bée !… Sans parler du neuvième ! Là, je vous avoue qu’il n’est plus possible de bouger les mâchoires et qu’il y a le choix entre attendre la longue digestion salivaire où tout recracher. Devinez ?

Gentillette soirée. Surtout que Lyon a une fois de plus vaincu. L’O.L. va aller loin cette année en Ligue des Champions, moi je vous l’dis !

Le 25 Mai prochain, sortie de Star Wars Episode III, finale de la Ligue des Champions, et… un anniversaire.

Catégories :Non classé

Cela m’a fait extrêmement plaisir de retrouver Six Feet Under et tous ses fantastiques personnages, dans cette atmosphère de mort…

L’année a commencé sur les chapeaux de roues, dès 03h35 du matin !! En attendant de résoudre le mystère…

Un premier et excellent film visionné au cinéma : Le Château Ambulant, de Hayao Miyazaki. Un nouveau chef d’oeuvre de l’animation japonaise.

Première illustration à la Fac de votre serviteur : le retard au partiel de lundi matin, et je me retrouve à plancher sur l’épistémologie devant la totalité de l’amphithéâtre historien…

Découverte d’un énorme jeu de stratégie mêlé de hasard : Risk. Les futures parties promettent beaucoup, surtout avec la bande de gentils fous qui me supporte.

J’espère que ce n’est que le début !

Catégories :Non classé

Point n’est mon intention de faire ici le récapitulatif de l’année 2004, comme j’ai pu le faire en janvier dernier.

Mais ce que j’ai à dire est en rapport avec la conclusion que j’avais alors tiré de 2003. J’avais marqué que si 2004 équivalait à 2003, ce serait une sacrée année.

J’ai eu des hauts et des bas, mais en gros, je peux dire que ce ne fut pas une année de tout repos. Riches en émotions, on peut le dire. J’ai grandi et régressé (on ne peut pas s’améliorer partout sans lâcher du lest ailleurs !).

Donc, ce fut une sacrée année, oui, sur énormément de plans. Mais pas tous. Est-ce que ça va s’améliorer pour 2005 ? Je l’espère.

2004 ? Une année étendue à beaucoup d’horizons !

🙂

Est-ce que je dois me reconcentrer sur certaines choses ? Dois-je arrêter ma diaspora intellectuelle (c’n’est pas trop présomptueux comme expression ?) ?

Boaf, on verra ce qui arrivera. Après tout, ce n’est pas cette date du 1er janvier qui va commander mon avenir.

Tout est dans la continuité.

Catégories :Non classé