Les dernières blagues.

Comment appelle-t-on un homme intelligent aux Zétazunis ?

Un touriste.

Dans un hôtel, en France, un touriste français prend tranquillou son p’tit dèj’ : baguette, beurre (demi-sel le beurre), café, croissant, confiture.

Un touriste américain mâchant son chewing-gum s’installe en face de lui.

Bien que le Français l’ignore, l’Américain engage la conversation :

L’Américain : Vous, les Français, vous mangez tout le pain ?

Le Français (de mauvaise humeur) : Oui.

L’Américain (après avoir fait une grosse bubulle avec son chouwouing-goum) : Nous en Amérique, on mange juste l’intérieur. La croûte, on la met dans des containers, on recycle en faisant des croissant et on les vends aux Français.

L’Américain a un petit sourire tandis que le Français écoute en silence.

L’Américain persiste : Vous mangez la confiture avec le pain ?

Le Français : Oui.

L’Américain (une grosse bulle éclate sur sa figure et d’un coup de langue habile, il ravale son chewing-gum, et continue à mastiquer) : Nous pas, en Amérique, on mange des fruits frais au petit déjeuner. Et on met les pelures, les pépins et les restes dans des containers, on les recycle en faisant de la confiture et on la vends aux Français.

Le Français demande alors : Faites-vous l’amour en Amérique ?

L’Américain (avec un large sourire) : Yeah, bien sûr, très souvent.

Le Français : Et que faites-vous des préservatifs utilisés ?

L’Américain : Et bien on les jette, comme tout le monde.

Le Français : Pas nous : une fois utilisés, on les recycle dans des containers, on fait du chewing-gum et on le vends aux Américains.

Un Texan et un Français sont dans un train, assis l’un en face de l’autre.

Ils se dévisagent avec curiosité.

L’Américain est l’archétype du parfait cow-boy : la chemise à carreaux, le chapeau, les bottes : la totale.

Le Français est tout ce qu’il y a de plus moyen, avec son béret, son sac d’où émane le fumet d’un camembert et le bout d’une baguette qui dépasse : ne manque rien.

Au bout d’un moment, le Texan lâche une volée de petits crachats, qui viennent dessiner une auréole parfaite autour de la tête du Français, et il dit :

– Smith… John Smith, champion du monde professionnel de crachat 2002, je suis même dans le livre des records, le World Record Guinness Book !

Après une légère hésitation, le Français s’arrache les naseaux et envoie un énorme mollard jaunâtre et bien gluant en pleine figure du Texan, et répond :

– Dupond, Jean. Amateur.

Et la plus gentille :

Quelle différence y-a-t-il entre un Américain et un yaourt ?

Au bout d’un certain temps, le yaourt développe une certaine forme de culture.

Et après, que l’on ne vienne pas me dire que je n’aime pas les Zétazuniens.

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :