Pour clore sur ma journée d’hier, j’ai passé une sympathique soirée au Prad, à Bénodet. Non, ce n’était pas pour draguer une petite anglaise ou hollandaise…

Je me suis bien défoulé sur la piste de danse, je dois dire, même si ça fermait un peu avant une heure du matin. Donc j’étais accompagné de potes, dont un que l’on retrouvait là car il bossait pas très loin. L’anecdote tourne autour de ce garçon.

Le fait est qu’il a réussi à dénicher une fille depuis deux semaines. Problème : elle est en stage dans le coin et est nantaise, c’est-à-dire que demain elle s’en va et ils ne se reverront plus. Donc hier, leur histoire a commencé à partir en eau de boudin, car le bonhomme en question s’impatientait quelque peu quant à la conclusion de leur relation. Disons qu’il lui manquait le bouquet final… S’en contrebalançant de l’avis de la jeune fille, fort gentille au demeurant, le bonhomme se laissait draguer sur la piste de danse et ne retenait plus guère son attention sur sa copine.

Quelque temps plus tard, légèrement exténué par mes gesticulations sur la piste, je sortais prendre l’air et retrouvais le gaillard, en train de maugréer dans son coin. Il se mit à me dire que sa copine le rejetait car soi-disant : « je ne ferais pas assez attention à elle« , ce qu’il démentit tout de suite au moyen de vérités peu crédibles (je l’avais vu faire).

Là, je commence à lui expliquer qu’en général, les filles requièrent plus d’attention dans un couple que les garçons… Et voilà la miss qui débarque, venant s’appuyer contre la rambarde, et me demande : « Je vous dérange peut-être ? » d’un ton très gentil (j’ai été étonné de la gentillesse innée chez cette fille). Je lui réponds que non, puis, un peu embarrassé car personne ne disait rien, je simulais l’appel lointain d’un pote qui me réclamait (tel le comédien que je suis). Elle me lance « Non ! Ce n’est pas grave, continuez à parler, je ne dirais rien« . Un poil penaud je reviens et continue à expliquer à mon pote que : « La proportion d’attention envers les filles dans un couple tourne autour de deux tiers pour elles, un tiers pour les gars (en terme de pourcentage). Même si ça fluctue et que souvent l’attention entre les partenaires se stabilise autour de 50%, ce sont toujours les filles qui demandent (implicitement, cela va sans dire) plus d’attention aux mecs que le contraire… Et si une fille dans un couple trouve que son Jules ne fait plus très attention à elle, et de surcroît le lui dit, c’est qu’il est temps de redresser la barre parce que le couple est en sursis. Enfin, en tout cas, c’est ma vision des choses. » (NdY : discours quasiment retranscrit dans sa véracité, les grandes lignes sont là)

La jeune fille avait suivi attentivement mes paroles et je sentais qu’elle approuvait, même si elle ne s’exprimait pas. Mon pote s’est retrouvé tout con, et ne savait plus trop quoi dire. Surtout que le fait que sa copine soit là lui mette un peu plus de pression.

Malheureusement, l’histoire s’est un poil envenimée plus tard dans la nuit, et le couple n’était plus très loin du naufrage… Peut-être ai-je ma part de responsabilité dans l’affaire ? Parce qu’après ce passage, elle non plus ne faisait plus attention à lui, et venait danser avec moi notamment… Et merde.

Fais chier la théorie.

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :