Je viens de le remarquer, mes cheveux qui poussent m’empêchent de placer facilement mes écouteurs sur l’ordi… Un des petits inconvénients d’avoir les cheveux longs. 🙂

Alors comment s’est passée cette semaine ?? Ma foi, bien. J’ai eu droit à deux partiels mardi et vendredi, la routine. Tous les deux en géographie : un en Espaces et sociétés (Esso) et l’autre en Milieux naturels et environnement (Mine). Je pense m’en n’être pas trop mal tiré, surtout en Esso, on devait concevoir une chtite carte touristique sur calque à partir d’une carte IGN du Cap d’Adge… Pas là que j’irais en vacances, vu comment ça s’est développé… Béton, ciment, macadam : le trio infernal. On se demande où est le sable.
Jeudi, j’ai été faire de l’escalade dans la salle qu’ils ont à l’université de Brest. C’est réellement impressionnant ! Quatorze mètres de hauteur, sacrebleu ! Le moniteur m’a donné le droit de faire mon Tarzan à travers toute la salle, en sautant d’une des faces. Assez jouissif ! Vers la fin de la séance, j’avais vraiment peur de grimper : d’une part je n’avais plus de forces, malgré les provisions envoyées avec moi, d’autre part j’étais épuisé mentalement. Je n’avais plus de volonté en moi, et l’animateur s’en est vraiment aperçu. 23H30 : est-ce vraiment une heure pour faire de l’escalade !!

Ça fait un moment que je ne suis pas retourné à la Roche Percée, à Beg-Meil, sur ma presqu’île favorite, solitaire, à me poser des questions sur ma vie, mes buts, mes envies, mes défauts, tout quoi. Pas de superflu, juste l’essentiel [et une bonne dose de superflu quand même, faut bien éliminer].

Qu’est-ce qui me motive ? Qu’est-ce qui me maintient en vie ? Qu’est-ce qui fait que je sois encore là, à cette heure, à vous écrire ? Qu’est-ce qui m’a empêché de passer de vie à trépas ?…

J’ai pensé plusieurs fois à mettre fin à mes jours. Je le dis ici, que tout soit bien clair. La mort ne me fait pas peur. Juste… juste le fait de laisser une place vacante sur Terre… me met mal à l’aise. J’ai un rôle à jouer ici, si infinitésimale soit-il. Chacun d’entre nous, et moi aussi. Sauf qu’il nous faut le trouver, ce rôle, et c’est en pratique le plus difficile. Mais c’est ce que je cherche. Bon, y’a autre chose aussi, mais ça, je laisse le temps au temps.

Je ne vais peut-être rien écrire pendant un moment (ou des tous petits trucs), car je vais récapituler l’année 2003 dans un article, et ça risque d’être long ! Ce que je peux dire par avance, c’était que 2003 fut l’année la plus prolifique sur tous les plans !

Publicités
Catégories :La fac de Quimper
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :