What’s up in your world ?

Hier soir, dans ma période « prédodo » [cette fameuse période, avant de s’assoupir, où l’on se ressasse les événements de la journée écoulée ainsi que d’autres plus généraux], j’étais en train de penser : « Et si (avec des si, on peut tout faire !), et si cette année, je me fais une petite amie dans ma classe ? Est-ce que ça me gênera dans mes études ou pas ? Pourrais-je concilier les deux ? » Puis, face à ce dilemme, c’en est bien un, je me suis répondu : « Si elle n’est pas capable d’accepter que je peux passer du temps avec elle et d’un autre côté bosser, seul s’il le faut, tu la laisses tomber ! ». Bon sang mais c’est bien sûr !
Je n’en suis pas encore là, pov’ malheureux va !

[Voilà bien le genre de billets inutiles que je redoutais de lire, quelques années plus tard… Surtout quand il ne s’est rien passé, ou si peu.]

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :