Archive

Archive for septembre 2003

24 septembre 2003 Laisser un commentaire

Me voilà de retour !
Bon avant de développer ma pré-rentrée (je n’aurais peut-être pas le temps de tout marquer maintenant), je copie un passage d’un horoscope sur les Lions, qui traite sur… Lisez plutôt :
Un autre point important : Jupiter a comme rôle d’amplifier l’intérêt pour les choses qui vous passionnent et, il ouvre aussi les volets du savoir. Ne soyez pas surpris d’être pris en pleine crise de boulimie intellectuel. Pas de doute, c’est avec un élan inhabituel que vous allez dévorer toutes documentations, revues, magazines, bouquins pour assouvir votre soif de connaissances. Si vous avez des talents pour écrire, à vos ordinateurs! C’est peut-être bien cette année que vos dons d’écrivain feront surface et que vous débuterez votre premier roman. Par ailleurs, si vous œuvrez à titre de professeur, orateur, votre grande facilité d’élocution fera sensation. Vous aurez cette facilité de rentrer en contact avec les gens par la parole…votre arme habituelle qui vous sert si bien.

Bon, à part la dernière phrase du paragraphe que je trouve ridicule, le reste m’a plutôt semblé encourageant ! *Gargouillis de plaisir*

Sinon, ce matin (à 9h tapantes) avait lieu ma pré-rentrée, qui s’est déroulée normalement. Dans ce genre de situation, il faut toujours que je me fasse remarquer, et ça n’a pas loupé, bien évidemment… Me suis gouré d’amphithéâtre ! J’te jure… çuilà mérite une fessée ! On nous a rabâché la soupe habituelle : « Gniagniagnia, pas beaucoup d’heures de cours, mais beaucoup d’heures de travaux persos… gniagniagnia » J’ai cru que j’allais m’endormir. Fin de la matinée à 10h30. [Je remarque que j’ai été lucide sur la fac dès le début !]
L’après-midi, je choisissais les options, et quelle n’a pas été mon inquiétude devant la fonte du choix ! Chuis vert, y’a plus escalade… Bande de gros…! Tant pis, je me contenterai du ping-pong et du Ju-Jitsu. J’ai su par l’intermédiaire des professeurs présents que le lundi sera ma journée la plus chargée, et que le jeudi, je n’aurai pas d’heures de cours, normalement… Hum. Ma joie est contenue. A 14h30, fin de la journée, je partais chercher ma mère pour l’emmener aux cours. Pas aux courses, à ses cours à elle.

On l’a fait tellement dans le sens inverse, que moi, conduire ma mère à ses cours, c’est une situation inédite.

Catégories :La fac de Quimper

16 septembre 2003 Laisser un commentaire

What’s up in your world ?

Hier soir, dans ma période « prédodo » [cette fameuse période, avant de s’assoupir, où l’on se ressasse les événements de la journée écoulée ainsi que d’autres plus généraux], j’étais en train de penser : « Et si (avec des si, on peut tout faire !), et si cette année, je me fais une petite amie dans ma classe ? Est-ce que ça me gênera dans mes études ou pas ? Pourrais-je concilier les deux ? » Puis, face à ce dilemme, c’en est bien un, je me suis répondu : « Si elle n’est pas capable d’accepter que je peux passer du temps avec elle et d’un autre côté bosser, seul s’il le faut, tu la laisses tomber ! ». Bon sang mais c’est bien sûr !
Je n’en suis pas encore là, pov’ malheureux va !

[Voilà bien le genre de billets inutiles que je redoutais de lire, quelques années plus tard… Surtout quand il ne s’est rien passé, ou si peu.]

Catégories :Non classé

13 septembre 2003 Laisser un commentaire

Ma rentrée, c’est encore dans deux semaines. Elles vont vite passer. [Vous aviez deviné que je m’efforçais d’y penser.]

Ce qu’il y a de génial en écrivant, c’est quand l’inspiration arrive sans forcer [et ce sont des instants à choyer, car plutôt rares]. Il y a deux jours, j’ai avancé plus que je ne l’aurais espéré sur la psychologie de plusieurs personnages, et sur des passages que je voulais inclure mais que j’arrivais pas à caser. C’est une sensation extrêmement stimulante !!

L’anecdote du jour : hier je m’en suis allé solder mon compte Jeune à la Caisse d’Epargne pour en créer un au Crédit Agricole (question de proximité). Ma foi, sur le coup, je ne l’ai pas regretté ! La banquière du Crédit Patate était particulièrement charmante. Par un heureux hasard, il n’y avait plus de papier dans la photocopieuse. Innocemment (j’étais presque porté à le croire) elle s’étonne : « Oh ! Il n’y a plus de papier ! ». D’un geste souple, elle se lève de sa chaise, se déhanche jusque l’armoire distante de deux mètres, s’accroupit, permet à son string de me saluer discrètement (repéré au préalable par la marque inratable sur le pantalon taille basse), se relève tout aussi gracieusement. J’ai osé d’un regard appuyé répondre à l’appel de ce bout de textile fort aguichant (je ne me fais pas d’excuse, je suis un mâââle…) puis, tranquillement, je me suis concentré sur l’affiche de Brest 2004 accrochée en face de moi. Elle se rassoit. Retournant placidement mon attention vers elle, son rapide coup d’œil (vous savez, ceux que l’on jette pour s’assurer que quelqu’un suit ce que vous faites) n’échappe pas à ma vigilance, et j’en ai conclu la préméditation du jaillissement velouté du dessous affriolant. Nous avons échangé quelques phrases plaisantes, et encouragé, en partant je lui ai lancé un « A la prochaine ! ».
J’ai déjà hâte d’aller retirer des sous !

[Histoire sans lendemain. J’ai dû la revoir une fois, sans qu’il arrive quelque chose de spécial.]

Catégories :La fac de Quimper

Enfin !
Me voilà l’heureux possesseur d’un lecteur DVD, ce qui manquait un peu chez moi. Dans l’heure qui suivit l’obtention de l’objet, je commandai par Internet : «
Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau », version longue.

*Cri de joie dont l’écho se fait encore entendre aux environs de la galaxie d’Andromède*

Les plus attentifs d’entre vous m’auront fait remarquer que je le possède déjà en VHS ; je leur répondrai : bien vu… Mais je leur rétorquerai que la qualité de l’image, du son et des bonus sur ces disques-là surpassent ô combien ceux des VHS. Ma hantise, lorsque je me souçiai encore des VHS, était l’idée que quelqu’un puisse s’emparer d’une cassette, et d’enregistrer par mégarde par dessus le film initial. Là… je pète un plomb. La chose n’étant pas possible sur DVD, je soupire d’aise, soulagé que je suis !

J’ai déjà réfléchi à certaines choses : quand je me procurerai la version longue des Deux Tours, je les visionnerai de nouveau avant d’aller à la séance du Retour du Roi. Je pourrai alors me considérer comme entré de plein-pied dans l’univers… Et je pleurerai à chaudes larmes et applaudirai à la fin du troisième film… Snif.
Et je m’en bats les @#*¤% des commentaires d’autrui !

Catégories :Non classé