Ah le Moulin… Avec son bon deux tiers de meufs, un tiers de mec, et le reste je ne sais pas… Mon radar à zouzes s’affolait complètement, mais j’ai réussi à garder mon sang-froid. Mouarf !! Ce fut incroyablement dur… Bah ouais, c’est pas drôle, je suis sûr que la moyenne d’âge ne dépassait pas les 17 ans… Qu’est-ce qu’un vieux de 20 ans (on peut le dire maintenant, même si ce n’est que dans quelques jours) comme moi faisait là-bas ?? Hein ?? Je vous le demande !!
Nan, je me suis éclaté quand même, faisait super chaud, j’ai transpiré comme un ouf à danser sur les cubes !! Je ne suis pas allé souvent en boîte, mais à chaque fois je peux dire que c’était trop puissant !! Je peux dire quelques anecdotes si vous voulez ! Si je veux, d’abord…
La première fois que je suis allé à l’Eden, on a marché du MacDo du rond-point de Kerustum jusque la boîte. C’est une trotte. Je me rappelle du pogo général… Les videurs ne savaient plus où donner de la tête… Mouarf c’était trop marrant ! Une autre fois, y’avait un bourré qui dansait juste devant nous, avec de sacrés gestes de danseuse étoile. On était bidonné.
La première fois que je suis allé au Moulin… Je me rappelle encore du jour, c’est vous dire. C’était le jour d’Halloween d’il y a deux ans, il y avait eu Prodigy et Daft Punk qui étaient passés (trop puissant), et c’est sur une de ces musiques que j’ai eu un choc qui m’a bouleversé. J’étais en train de danser, quand j’ai relevé la tête et croisé le regard d’une fille… Wow. J’ai senti un coup dans la poitrine comme je n’en avais jamais eu avant. Un instant je n’ai
eu que ses yeux. J’ai su tout de suite que je lui avais fait le même effet, car ensuite, les regards en douce, ça y allait ! Mais à l’époque, je n’avais pas la même assurance qu’aujourd’hui, du moins pas le même niveau de courage (si j’en ai…). Et je n’ai rien fait. Je suis monté à l’étage pour regarder la piste de danse, et je la voyais qui me regardait désespérément (je le jure)… Je ne l’ai pas vu partir, je sentais en moi que j’étais déçu, et qu’il n’y avait pas forcément que moi qui était déçu, et que j’avais déçu…
Depuis ce soir, j’ai une pensée pour elle à chaque fois que j’énonce le Moulin, à cette inconnue que je ne reverrais pas. Peut-être qu’elle pense encore à moi, qui sait ? :-} M’étonnerait ; m’enfin, on peut toujours espérer. Pour ça, j’ai tout de même un regret…

Publicités
Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :